Déclaration de politique générale

     
Veuillez trouver ici la déclaration de politique générale 2013-2018.

 INTRODUCTION

Madame,

Monsieur,

Chers Collègues, 

Par delà l’aspect obligatoire de la démarche, nous considérons qu’une déclaration de politique générale est un contrat passé entre une majorité politique communale et les citoyens.  Avec cet acte, en effet, le Collège et la majorité au Conseil s’engagent formellement à respecter un programme phare issu des idées développées pendant la campagne électorale.  Chacun pourra ainsi vérifier la réalisation des projets et, en quelque sorte, « contrôler » le travail effectué.

 Certes, un projet politique émane d’idées et de rêves, mais il dépend aussi de constats qu’il nous paraît d’autant plus utile de développer que certains points peuvent être déterminants sur l’orientation de nos choix.  Ces constats ont pour origine, d’une part, l’enquête que nous avons menée auprès de la population durant le mois de mai dernier, et, d’autre part, des premiers éléments du plan stratégique que nous présenterons dans le courant de l’année qui vient. 

Ces constats s’expriment sur deux axes comptant, chacun, deux facteurs : d’une part les facteurs « Forces »et « Faiblesses », que nous pouvons influencer ; et, d’autre part, les facteurs « Opportunités » et « Menaces », sur lesquels la commune n’a pas de prise. 

Ainsi, par exemple, les nouveaux habitants nous parlent souvent des avantages d’habiter La Hulpe pour son cadre de vie agréable à deux pas de Bruxelles ; la convivialité de ses quartiers ; la performance des services à sa population ; ses taxes peu élevées.  Les plus anciens la hulpois sont, eux, attachés au tissu associatif de leur commune ; les festivités ; la mise en valeur du patrimoine. Tous nous disent apprécier la relative sécurité qui règne chez nous ; la proximité des commerces ; une administration et des mandataires accessibles ; ou encore la qualité de l’information communale.  Ce sont de véritables forcesque nous devrons préserver, et mieux, développer. 

Ces forces engendrent parfois leurs corollaires tels que : une mobilité pas toujours aisée ; une présence policière améliorable ; une forte pression foncière et des logements à prix très élevés ; une hausse de la production des déchets ; un patrimoine mobilier et immobilier vieillissant ; des espaces verts à entretenir ; des écoles saturées. Nous avons heureusement une certaine marge de manœuvre sur ces faiblesseset nous y prendrons garde.

 La situation de La Hulpe au sein du Brabant wallon, aux portes de Bruxelles, nous offre des opportunités que nous devons saisir et exploiter.  Pensons aux transports en commun, en plein développement avec le RER en cours de chantier ; à la présence de grandes entreprises, qui génèrent de l’emploi et des revenus directs ou indirects pour la commune ; à une migration importante de la population, qui permet une grande visibilité de La Hulpe à l’extérieur et à un apport important de nouveaux habitants.  Bien sûr, ces opportunités – indépendantes de toute volonté politique – génèrent des menaces – elles aussi indépendantes – telles qu’une pollution de l’air et de l’eau accrue ; des transports en communs déjà saturés ou insuffisants sur des axes moins bien desservis (notamment vers Lasne et Waterloo) ; un accroissement considérable du trafic, surtout aux heures de pointe (+ 40 % en 20 ans) ; une hausse très rapide de la population scolaire, tous réseaux confondus ; à l’autre bout de la pyramide des âges, une augmentation de la population âgée et de ses besoins spécifiques ; enfin, une grande rotation des commerces qui, malheureusement, n’offre pas une attractivité suffisante. 

La connaissance et la maîtrise de ces forces, de ces faiblesses, de ces opportunités et de ces menaces nous permet de proposer un programme d’objectifs généraux pour les six années qui viennent, voire même au-delà pour certains investissements « durables ».  Il va de soi que ces objectifs généraux dessinent le cadre de notre action et que des projets précis, assortis d’un calendrier d’actions, constitueront la deuxième étape de notre réflexion sur l’avenir de La Hulpe, mais ce n’est pas le propos ici. 

Répondre aux défis énoncés ci-dessus suppose six grands axes d’actions : l’axe « Finances et administration » ; l’axe « Commerce et vie associative, culturelle et sportive » ; l’axe « Cadre de vie » ; l’axe « Enfance et Jeunesse » ; l’axe « Social et santé » ; et enfin l’axe « Travaux ». 

Ces axes, qui sont arbitrairement « découpés », sont, en réalité, interactifs et chaque idée mise en œuvre devra, dans les faits, tenir compte du contexte général et des conséquences qu’elle aura sur d’autres secteurs.  Aussi, nous poursuivrons, au cours de cette législature, les principes de travail adoptés précédemment, à savoir, le dialogue, l’interdisciplinarité et la planification. 

AXE 1- LES FINANCES ET L’ADMINISTRATION 

 

a)      La gestion de projets et les finances

 Lors de la législature précédente, nous avons mis en place une politique de travail prospective reposant sur des plans pluriannuels.  Grâce à cette méthode d’action, juste et efficace, La Hulpe peut faire état d’un endettement raisonnable et maîtrisé (moins de 8 % des dépenses).  Ainsi, les taux d’imposition ont-ils été contenus, demeurant à des niveaux particulièrement bas (6 % à l’impôt des personnes physiques et 1600 centimes additionnels au précompte immobilier), tout en faisant face aux nouveaux et nombreux défis. 

La majorité s’engage à maintenir cette politique volontariste d’investissements combinée à une recherche de financements, à une maîtrise de la dette et de l’imposition.

b)      L’information et l’administration

Le concept d’information a grandement évolué ces dernières années, notamment en matière de technologies et d’interactivité (dans le monde réel ou virtuel). 

 Nous poursuivrons le dialogue entamé avec nos concitoyens et nous continuerons à les consulter sur tous les grands thèmes de la vie la hulpoise que nous aurons à gérer.  Nous souhaitons, d’ailleurs, innover et mieux accueillir les nouveaux habitants, notamment en créant une « Journée des nouveaux habitants », que nous imaginons mettre en place en collaboration avec les commerçants et toutes les associations.  Il serait par exemple intéressant de leur remettre un « welcome pack ».

 En matière d’accueil, nous soulignons unanimement la qualité de celui-ci au Service « Etat-civil et Population ».  Il est toutefois grand temps d’investir dans des services « en ligne » pour que les demandes de documents administratifs puissent parvenir au « client » sous format électronique et réduire ainsi son temps d’attente « au guichet ».  Nous encouragerons les agents communaux en contact avec le public à faire tout leur possible pour répondre en anglais ou en néerlandais, dans les cas particuliers de difficultés avec la langue française.  Enfin, nous envisageons d’ouvrir les services communaux un samedi matin par mois.

 La mise à disposition des citoyens d’un service de médiation s’est révélé très utile, nous souhaitons le conserver. 

Terminons ce chapitre en évoquant le cimetière, dont nous poursuivrons le réaménagement. 

 

AXE 2- LE COMMERCE ; LA VIE ASSOCIATIVE, CULTURELLE et SPORTIVE 

 

a)      Le commerce

 Le commerce est un des éléments qui contribue au dynamisme de La Hulpe.  Il est cependant fragilisé par divers facteurs extérieurs. Nous comptons donc mettre en place un véritable plan intégré et pluridisciplinaire pour le soutenir.

Citons quelques idées dont certaines se réaliseront à court ou à moyen terme : 

·        En matière de travaux : la rénovation de l’éclairage public pour rendre les rues commerçantes plus conviviales ; l’installation d’un mobilier urbain mieux adapté ; le réaménagement de la voirie de la rue des Combattants ; l’augmentation de l’offre de stationnement ;

·        En ce qui concerne les actions à mener :la création d’activités amenant ou ramenant des clients potentiels vers les commerces (des promenades balisées comme, par exemple, le « chemin des sculptures ») ; la redynamisation des marchés des dimanches et jeudis, en concertation avec les maraîchers ; la création de conditions pour attirer des commerces qui permettraient de compléter l’offre existante ;

·        Quant à la visibilité : il faudra renforcer l’attractivité du centre par la création d’un point « Info tourisme », à l’« Espace Toots Thielemans » ; le suivi du projet « Terre de sculptures », et la création des promenades qui partent ou arrivent dans le Centre.

 

b)      La culture

 Quant à la culture, elle est véritablement pour nous un « art de vivre ensemble  harmonieusement ».  Elle a donc toute sa place dans une politique locale.  Nous souhaitons ainsi : 

·        Obtenir l’agrément de la bibliothèque à un niveau supérieur pour permettre une augmentation des moyens mis à sa disposition et, par exemple, pouvoir favoriser l’accès à une information de qualité ;

·        Concrétiser un nouveau projet de jumelage avec une autre ville européenne pour permettre de resserrer les liens avec une autre communauté étrangère et de renforcer l’identité européenne ;

  • Animer « autrement » les quartiers, notamment par la mise en place d’initiatives citoyennes par quartier (quartier sans pesticides, potager collectif…) ;
  • Renforcer le rôle du Syndicat d’initiative pour qu’il devienne le pôle central des activités culturelles et touristiques de la Commune ;
  • Créer, à partir du site Internet, un agenda culturel  qui permette de coordonner les différents évènements et de soutenir les activités des associations ;
  • Créer un festival de jazz ;
  • Et, enfin, construire ou aménager une salle polyvalente à vocation culturelle.

 

c)       Les sports 

Qu’il se pratique, ou non, en club, le sport est une activité très importante à La Hulpe. Nous avons beaucoup investi entre 2006 et 2012 et estimons nécessaire de poursuivre dans cette voie, notamment en :

  • Construisant une piscine qui corresponde aux besoins de notre commune ;
  • Soutenant le projet de construction d’un nouveau clubhouse pour le Rugby ;
  • Créant des passerelles entre les clubs sportifs et les écoles ;
  • Intensifiant le soutien aux bénévoles.

 AXE 3- LE CADRE DE VIE 

Ce concept intègre l’environnement (y compris les économies d’énergie) et l’aménagement du territoire et ses corollaires (l’urbanisme, le logement et la mobilité).

 

a)      Le logement

 L’accès au logement est de plus en plus problématique.  Notre objectif est de créer 50 nouveaux logements à prix modéré, destinés à l’achat ou à la location. Ils respecteront les normes de performance énergétique.  C’est, d’une part, un « coup de pouce » supplémentaire aux futurs acquéreurs ou locataires, puisque nous veillons ainsi à diminuer leurs charges ; et d’autre part nous pensons que c’est en donnant « l’exemple » que nous convaincrons les candidats bâtisseurs privés de l’opportunité de réaliser des projets efficients.

 

b)      L’environnement et les économies d’énergie 

Dans ces domaines, nous veillerons essentiellement, à poursuivre ce qui a été commencé : 

  • La réalisation du PCDN (Plan Communal de Développement de la Nature) ;
  • La promotion des produits et des techniques alternatifs à l’utilisation des pesticides ;
  • L’organisation de la gestion de la réserve du Bois Notre-Dame et de son projet didactique ;
  • L’amélioration de la qualité des eaux et le curage du Grand Etang ;
  • La diminution de la consommation d’énergie dans les bâtiments communaux pour faire de La Hulpe une commune pilote en cette matière. 

c)       L’aménagement du territoire et l’urbanisme 

L’augmentation de la population et du nombre de logements a un impact sur l’environnement. A l’avenir, pour concevoir un nouvel habitat au sein de notre bel environnement, il faudra faire rimer « préserver » et « construire ». 

Cela signifie préserver le patrimoine naturel (les espèces indigènes, les habitats naturels et le patrimoine arboré de La Hulpe), les espaces verts extraordinaires et ordinaires, la qualité des eaux de surface et les ressources naturelles. Et, en termes de nouvelles constructions, le respect des normes dites de « PEB » (performances énergétiques des bâtiments), l’éco-construction, les matériaux de construction indigènes.

 Par ailleurs, la réduction de la production de déchets, du gaspillage de l’eau, des nuisances sonores et des pollutions atmosphériques, des consommations d’énergie, des déplacements mécanisés individuels,…, demeure une priorité.

Par conséquent, pour de la prochaine législature, nous souhaitons : 

  • Revoir le schéma de structure et finaliser les PCA (plan communaux d’aménagement) en cours, parce que ce sont de formidables outils au service de nos concitoyens ;
  • Relever le défi de la reconversion des grands espaces de bureaux qui se libèreront bientôt et développer des projets alliant le commerce, le logement et les espaces réservés à l’associatif et à la culture ;
  • Revoir le RCU (règlement communal d’urbanisme) dans la mesure du possible, en y intégrant des obligations en matière d’économie d’énergie, encore plus ambitieuses que les normes imposées par la Région wallonne.

 d)      La mobilité 

Nous le savons : la mobilité est un challenge majeur pour notre Commune.  Ce défi réside dans la maîtrise de l’afflux des véhicules supplémentaires généré moins par les nouveaux projets la hulpois que par ceux existant dans d’autres communes voisines et qui déversent leur lot de voitures dans nos quartiers. 

C’est donc un sujet difficile à aborder car il touche chacun d’entre nous, dépend de très nombreux paramètres et dépasse les seuls aménagements de sécurité sur les voiries. 

L’arrivée – tant attendue – du RER marquera un tournant pour la mobilité.  Pour cela, nous favoriserons l’accès à la gare à vélo ou par un système de navettes.  Nous nous inscrivons dès aujourd’hui dans la dynamique d’un projet de « vélos à partager », en collaboration avec la SNCB et de grandes entreprises de notre commune.  De manière générale, de nouveaux parkings pour vélos seront installés dans des lieux stratégiques et nous encouragerons l’achat de vélos électriques.

Par ailleurs, nous agirons pour que les contrôles de vitesse des automobilistes et des motards soient renforcés. 

Enfin, nous nous attellerons à valoriser l’usage des sentiers récemment réhabilités.

 AXE 4- L’ENFANCE et LA JEUNESSE

 En matière d’enseignement, 

  • Nous continuerons à soutenir les Ecoles libres dans le respect de leur autonomie.  Pour chaque projet impliquant les écoles, nous proposerons à tous les réseaux d’y participer (p.ex. : concours, tournois sportifs, projets de santé,…) ;
  • L’enseignement, c’est aussi l’infrastructure et l’école communale du Centre (les « Colibris ») a bien besoin de deux classes supplémentaires et son gymnase doit être rénové ;
  • L’accueil extrascolaire sera amélioré, notamment en termes de qualité du service, par l’augmentation des périodes d’ouverture et la diversification des activités, tant en période scolaire que pendant les vacances ;
  • Notre Académie de Musique et des Arts parlés est réputée, nous continuerons à la soutenir afin d’accroître son rayonnement, par le biais de sa participation aux événements de la vie la hulpoise.

 En matière d’accueil de la petite enfance, nous avons mis en place toutes les pièces pour permettre la construction d’une nouvelle crèche de 12 places et nous sommes décidés à soutenir toutes les autres initiatives.

 AXE 5- LE SOCIAL et LA SANTE

  

a)      Les seniors

 Jusqu’il y a quelques années, nos aînés étaient un peu les « oubliés ».  Or, ils représentent près de 20 % de la population et méritent toute notre attention.  Pendant la législature précédente nous avons entrepris un grand nombre d’actions.  Nous allons poursuivre dans cette voie en :

 

  • Renforçant les services aux seniors pour améliorer leur qualité de vie ;
  • Editant un « Guide des aînés » qui reprendra tous les services (communaux ou autres) qui peuvent leur être utiles ;
  • Examinant d’un œil bienveillant la construction de logements qui leur sont adaptés.

 

b)      La solidarité

 A La Hulpe, ce n’est pas un vain mot. 

 Nous avons la chance de compter sur notre territoire, un service d’urgence très performant, l’ACS. Nous continuerons à le soutenir, notamment, dans son projet de construction d’un nouveau hangar pour ses véhicules d’intervention.

 Le CPAS a réorganisé et relancé la livraison de repas à domicile.  Vu leur qualité, le nombre annuel de repas livrés a plus que triplé. Il faudra demeurer attentif à ce service très utile.

 Parmi les autres priorités de cette institution, nous pouvons évoquer :

 

  • La création d’un second logement de transit, bien utile pour les personnes qui rencontrent provisoirement des difficultés ;
  • La création d’un logement d’insertion qui permettra, lui, de « remettre en selle » ceux à qui la vie n’a pas vraiment fait de cadeaux ;
  • La création d’un service de médiation et de règlement collectif de dettes : en effet, les personnes en difficultés financières sont toujours plus nombreuses ;
  • Le service « Jobact » a prouvé son utilité : nous allons lui donner plus de « consistance » en élargissant ses missions vers du coaching des candidats à l’emploi ;
  • La création d’un vestiaire social afin que les nombreux vêtements en bon état que nous recevons puissent rapidement être mis à la disposition de ceux qui en ont besoin ;
  • L’amélioration de la coordination entre le CPAS et le service social communal ;
  • Enfin, pour permettre aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer, d’avoir accès aux livres de notre bibliothèque, nous veillerons à ce que le CPAS et, plus spécifiquement, ses aides familiales, amènent les ouvrages à domicile et à ce que la lecture à domicile soit organisée pour les seniors qui le souhaitent, afin de préserver le lien social.

 

AXE 6- LES TRAVAUX 

Ce chapitre pourrait reprendre bien des sujets évoquées ci-avant, à tout le moins en matière d’infrastructure (les logements, les travaux dans les écoles ou en matière d’environnement, …).  Ce serait une redite aussi inutile que fastidieuse, aussi allons-nous mettre l’accent sur de nouveaux points. 

En matière de sécurité, nos projets sont :

 

  • de terminer le « Plan lumière », ainsi l’ensemble des voiries aura un nouvel éclairage à la fois plus efficace (et donc plus sécurisant) et moins énergivore ;
  • de maintenir le « Plan trottoir » car l’infrastructure est vieillissante ;
  • de renforcer le réseau des pistes cyclables pour sécuriser les accès au Centre, à la Gare, aux écoles et aux clubs sportifs, et cela à partir des quartiers périphériques ;
  • d’intensifier la lutte contre les incivilités (les déjections canines – avec des poubelles spécifiques – les dépôts sauvages, les tags, …).

 En matière d’égouttage public, nous sommes arrivés à la dernière phase des vastes chantiers que nous avons connus ces dernières années.  Plus de tranchées, cette fois, mais bien une aide technique et financière aux habitants des quartiers qui devront procéder à des opérations d’épuration individuelle de leur logement (par exemple, le quartier du Bois d’Hennessy).

 Nous avons procédé à la réfection de nombreuses voiries, le travail est à poursuivre. Nous veillerons à rester prévoyants en matière d’approvisionnement en produits d’épandage pour faire face aux intempéries de l’hiver.  Nous veillerons à alimenter un fonds spécial permettant de réparer aussi rapidement que possible les voiries qui ont souffert de dégradations pendant les hivers rigoureux.

 Enfin, la fluidité du trafic de la rue des Combattants sera améliorée pour limiter les bouchons (essentiellement par un élargissement de la voirie là où celle-ci ne permet pas le croisement de véhicules plus larges).

La Hulpe

contact  CONTACT

L'administration communale de La Hulpe

Rue des Combattants, 59
1310 La Hulpe
T : 02/634.30.70
Mail : info@lahulpe.be

Réalisé par Comase info et stanygraphics © 2017 - Tous droits réservés.