Historique

     

La Hulpe tire son nom du mot, d’origine celte, « La Helpe », ou, en français, « Rivière d’argent », d’où le nom du ruisseau qui la traverse « L’Argentine ».
Ce ruisseau, qui fait aujourd’hui l’objet de toutes les attentions de la part de la Commission du contrat de rivière qui porte son nom, serpente dans le village et a créé une très jolie chaîne d’étangs partant de celui de Jolimont pour arriver à celui dénommé « Le Grand Etang ».

Nous savons que l’endroit était occupé dès la préhistoire puisqu’une hache de silex poli a été découverte à Gaillemarde ( environ 10.000 ans avant notre ère ).

Ce sont les Ducs de Brabant qui ont créé notre village suite au défrichement d’une partie de la Forêt de Soignes.
Il est bâti sur une colline qui sépare la vallée de l’Argentine de celle de la Mazerine ; il compte encore deux hameaux « satellites », Gaillemarde à l’ouest et Malaise-Bakenbos à l’est. A noter que ce dernier quartier a subi, avec celui de la Corniche, des modifications lors de la fixation de la frontière linguistique en 1963.

Plusieurs grandes propriétés occupent le territoire, parmi elles, le Domaine du Château de La Hulpe ( Château Solvay ) et celle qui avait été acquise par le baron de Caters, premier pilote d’avion belge, propriété nommée, actuellement, « Le Domaine de Nysdam ». D’autres propriétés ont été cédées à des entreprises internationales.

Le témoin de toute l’histoire de La Hulpe est son église, très ancienne, puisqu’elle est citée, pour la première fois, dans un document daté de 1226.

La plus ancienne illustration de l’église et d’une partie du village est une tapisserie bruxelloise ( collections du musée du Louvre à Paris ) intitulée « Les Chasses de Maximilien ». Il s’agit, en fait, d’une scène de chasse au temps de Charles-Quint.

Depuis sa création, la tour et la nef centrale n’ont été que peu transformées ; ce qui n’est pas le cas des autres parties du bâtiment, lesquelles ont été modifiées à différentes reprises et, la dernière fois, en 1906.
Le nouveau parvis de l’église a été inauguré en 1997 après la très belle restauration de la tour.
A noter encore qu’un mémorial a été érigé à la mémoire du Roi Baudouin, il se situe à l’arrière de l’église, juste à côté du chêne commémorant le centenaire de la Belgique.

C’est le 3 juin 1230 que La Hulpe a reçu des mains d’Henri Ier la charte l’instituant ville franche. Elle est élevée au rang de chef-lieu de mairie et on y rend la basse et la haute justice. Elle maintient cette position jusqu’à l’an III de la Révolution ( 1792 ).

Le pilori qui se dressait près de l’église, démoli sous le régime français, a pu être partiellement sauvé et est actuellement exposé à la maison communale.

La Hulpe siège de justice de paix de 1795 à 1814 étendait sa juridiction sur une dizaine de communes avoisinantes ( de Overijse à Waterloo ).

Après l’Indépendance, La Hulpe perd son rôle politique et administratif et est intégrée dans le canton de Wavre.

Du point de vue économique, la vie locale a été marquée pendant trois siècles par l’industrie du papier. Le premier moulin à papier était installé le long du « Grand Etang ». Les facteurs déterminants de l’éclosion de ce type d’industrie furent la présence d’eau pure en abondance et la proximité de Bruxelles.

En 1664, Philippe IV, Roi d’Espagne, autorise la création de la « Manufacture Impériale et Royale du Papier » à La Hulpe, cette industrie continue d’exister jusqu’en 1970, année du déclin suite à la crise économique.

C’est une société internationale qui a racheté les bâtiments de l’ancienne papeterie et a entrepris de les restaurer sans toucher aux structures de ces exemples typiques, comme l’ancienne gare d’ailleurs, de l’architecture industrielle.

Si vous venez visiter notre maison communale, vous constaterez que le Collège des Bourgmestre et Echevins a voulu, en faire une vitrine de notre histoire en y réunissant des objets et des documents symboliques : la tête de l’ancien pilori, le drapeau remis par le Roi Léopold Ier, la copie du carton de la tapisserie de Bruxelles intitulée « La Chasse de Maximilien » ( première représentation du village ), un rouleau servant à la fabrication du papier filigrané « La Hulpe », l’affiche du millénaire.

La Hulpe

contact  CONTACT

L'administration communale de La Hulpe

Rue des Combattants, 59
1310 La Hulpe
T : 02/634.30.70
Mail : info@lahulpe.be

Réalisé par Comase info et stanygraphics © 2017 - Tous droits réservés.