Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Vivre à La Hulpe / Social - Santé / CPAS / Organisation / Déclaration de politique sociale
Actions sur le document

Déclaration de politique sociale

Approuvée lors du conseil du 13 mars 2019

Les aspects sociaux de la déclaration de politique générale de la commune, adoptée par le conseil communal, affirment la volonté de la commune et du CPAS « d’intensifier la politique sociale et d’innover en offrant de nouveaux services ». La déclaration propose la création d’un pôle social coordonnant tous les services concernés. Toutes les institutions publiques doivent participer, chacune à son niveau, à la lutte contre le réchauffement climatique en montrant l’exemple. Le CPAS de La Hulpe se doit d’agir concrètement sous cette législature.

Les nombreuses possibilités d’aides et services qu’offre le CPAS de notre commune devraient être mieux connues de la population. L’adoption de la Déclaration de Politique Sociale sera l’occasion de faire une communication à tous les La Hulpois(e)s par un toutes-boites expliquant les grands projets de la législature et rappelant l’ensemble des aides et services offerts par le CPAS. De plus, la brochure réalisée lors de la législature précédente sera remise à jour.

D’une manière générale, le nombre de R.I.S [1]. et l’aide sociale délivrée par le CPAS augmentent d’année en année, témoignant du nombre croissant dans notre commune de personnes dans de graves difficultés financières. Les difficultés frappent aussi d’autres catégories de personnes comme les familles monoparentales, celles frappées par des accidents de vie comme la perte d’un emploi, la maladie ou le décès d’un(e) conjoint(e). Ces difficultés fragilisent nos concitoyen(ne)s surtout lorsque leur loyer est élevé. Face aux difficultés de notre population qui augmentent et se diversifient, le CPAS consultera nos concitoyen(ne)s sur leurs besoins non rencontrés afin de mieux adapter son offre de services.

Sachant que le travail social évolue, se complexifie et se spécialise, le CPAS se basera sur la récente analyse managériale de la Directrice générale pour élaborer une projection des besoins en personnel et de leur qualification sur cette législature en tenant compte des départs à la pension et sachant que le pôle social a pour objectif d’offrir des services plus efficients.

Le CPAS développera quatre priorités sous cette législature :

  1. Augmenter l’aide sociale générale grâce au pôle social.
  2. Accroitre les possibilités de logement pour les La Hulpois(es) à faible revenu.
  3. Intensifier l’aide à l’emploi.
  4. Lutter contre le réchauffement climatique.

Augmenter l’aide sociale générale grâce au pôle social

Notre CPAS est un petit CPAS avec les avantages (convivialité, accueil, etc.) mais aussi les inconvénients des petits services (difficulté d’être spécialiste dans tous les domaines). Aussi, l’intensification de notre politique sociale ne peut passer que par la création de partenariats avec la commune, d’autres CPAS et l’associatif de notre commune.

Renforcer les partenariats

Le partenariat commune-CPAS est renforcé grâce à la création du pôle social.

  • Participer activement au Plan de Cohésion Sociale au profit d’un meilleur bien-être des La Hulpois(e)s.
  • Poursuivre avec la commune la dynamique d’acquisition de patrimoine social, comme pour la maison Fransoo

Le partenariat avec d’autres CPAS devra se renforcer suite aux expériences positives de la législature précédente.

  • Renforcer le service de médiation de dettes et de guidance budgétaire.
  • Initier des réunions avec les président(e)s des CPAS voisins.

Le partenariat avec l’associatif devra, lui aussi se renforcer suite aux expériences positives des législatures précédentes.

  • Créer de nouveaux partenariats afin de réaliser divers projets comme une épicerie sociale.

Autres partenariats

Devenir une commune hospitalière pour tous

Il y a de plus en plus de personnes âgées et de personnes seules à La Hulpe. L’objectif commun de la commune et du CPAS est de permettre à la personne âgée de rester chez elle, à défaut de suffisamment de structures adaptées sur le territoire communal, et aux personnes touchées par la solitude de proposer des activités collectives, culturelles ou récréatives.

  • Élargir les activités organisées par le CPAS et les réorienter vers le durable.
  • Collaborer avec la Commission Consultative Communale des Aînés, le PCS de la commune et l’échevinat de l’intergénérationnel.

Le « pôle handicap » permettra de coordonner la politique du handicap de notre commune.

  • Devenir une commune inclusive.
  • Créer un partenariat « Commune-CPAS-Associatif » en vue d’offrir un réel réseau d’aide et de dépannage tant pour la personne porteuse de handicap que pour sa famille.
  • Initier une politique d’aide à l’insertion par le CPAS de la personne porteuse de handicap.

L’accueil des étranger(e)s doit rester humain. Il y a aujourd’hui moins d’I.L.A. [3] que par le passé au profit des demandeur(euse)s d’asile, ce qui ne dispense pas la commune de rester solidaire. Ainsi le CPAS met à disposition des demandeurs d’asile deux logements, intervient pour les candidats réfugiés politiques et pour les personnes séjournant illégalement sur le territoire via l’aide médicale urgente (article 57).

  • Construire deux I.L.A. dans la maison Fransoo pour remplacer les locations actuelles.

Réorganiser architecturalement le bâtiment du CPAS

Dans le cadre du pôle social, une réorganisation architecturale du bâtiment du CPAS s’impose afin d’y accueillir d’autres services à vocation sociale en concentrant l’administration sur deux étages.

  • Le CPAS initiera une étude architecturale puis une budgétisation des travaux.

Accroitre les possibilités de logement pour les La Hulpois(es) à faible revenu

Le CPAS par son service logement assume une mission de soutien dans la recherche ou la problématique liée au logement, gère les maisonnettes des Névelaines et un logement de transit. Par rapport aux besoins de notre commune, cela s’avère insuffisant. Les demandes de logement à prix modéré sont également en augmentation. Le CPAS soutiendra une politique communale d’accroissement en logements sociaux et à prix modéré et renforcera sa collaboration avec Notre Maison.

  • Les 12 maisonnettes des Névelaines nécessiteront une attention toute particulière étant donné les problèmes liés à une construction des années 70. Le CPAS cherchera un partenaire afin de les rénover, ou mieux, de les reconstruire selon les critères environnementaux actuels tout en respectant le permis d’urbanisation des Névelaines. Il serait intéressant d’inclure dans ce projet la construction du logement de transit (Av. J.Broquet) et des éléments comme l’intergénérationnel, une légère densification, la notion d’éco-quartier.
  • La maison Fransoo sera reconstruite et offrira un co-accueil, deux I.L.A. et un logement à loyer modéré.
  • Le CPAS placera un logement d’urgence style « Tiny House » sur son site administratif.
  • Le CPAS sera attentif aux diverses opportunités d’acquisition pouvant accroitre son patrimoine.
  • Dans le cadre des projets immobiliers de la commune, il défendra la construction de logements à prix modéré (achat ou vente) au profit de jeunes couples et/ou adaptés aux personnes âgées. Il entamera également une réflexion sur la possibilité de créer de nouveaux logements sociaux au profit des La Hulpois(es).

Intensifier l’aide à l’emploi

Le nombre de chômeur(euse)s augmente. En 2018 il y avait 290 personnes au chômage à La Hulpe soit un taux de 8.96%. Par son service Jobact, le CPAS joue un rôle apprécié d’aide et de soutien à nos concitoyen(ne)s en recherche d’emploi.

  • Intensifier la politique de mise à l’emploi via l’article 60, initiée lors de la législature précédente.
  • Intensifier les relations avec l’A.L.E.
  • Augmenter la politique de soutien collectif des demandeurs d’emploi :
    • en augmentant les contacts avec les employeur(e)s potentiel(le)s de notre commune et des environs.
    • en participant aux journées de l’emploi et en les organisant une année sur trois.
    • en intensifiant notre partenariat avec la Régie de quartier.

Lutter contre le réchauffement climatique

Le CPAS veut inclure la lutte contre le réchauffement climatique et la sensibilisation à l’impact environnemental dans le fonctionnement quotidien de l’administration ainsi que dans les projets des logements et dans les activités organisées pour ses bénéficiaires.

  • Renforcer les synergies avec l’échevinat de la transition sociétale et l’éco-conseillère.
  • Mettre en place ou participer à des initiatives durables pour soulager les budgets ou améliorer la qualité de vie des La Hulpois(e)s.
  • Introduire dans les marchés publics des clauses sociales et environnementales.
  • Obtenir le label international zéro émission carbone en compensant les émissions restantes.
    • Réaliser, pour y parvenir, un bilan environnemental (mesure des émissions CO2) du fonctionnement du CPAS pendant l’année 2018, afin d’identifier les moyens d’action, puis de diminuer progressivement les émissions de CO2 du CPAS.

Le volet budgétaire

Pour réaliser la Politique Sociale du CPAS, le Conseil de l’Action Sociale diversifiera la recherche de financement.

  • La dotation communale restera une source importante de financement (40%) des actions du CPAS et devra probablement augmenter pendant cette législature. Le PST en détaillera la projection budgétaire pour la législature.
  • La recherche de subsides extérieurs à la commune pour financer les politiques du CPAS sera une priorité et devra être intensifiée.
  • La capacité d’emprunt du CPAS est bonne. L’emprunt sera une source de financement pour les projets immobiliers du CPAS détaillés au point traitant du logement.
  • L’intervention des bénéficiaires doit rester acceptable et liée aux revenus. Une réflexion à ce sujet aura lieu concernant les loyers des maisonnettes et le prix des repas.

 



[1] R.I.S. : Revenu d’Intégration Sociale

[2] A.L.E : Agence Locale pour l’Emploi

[3] I.L.A. : Initiative Locale d’Accueil